Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petra eo ar blog-se ?

Pendant longtemps ce blog a été le blog du comité du Trégor-Goelo de la Gauche Indépendantiste Bretonne.La Gauche Indépendantiste Bretonne est en restructuration.Elle se dotera sans doute de nouveaux moyens de communication. Les anciens textes seront laissés comme archives. Ce blog devient celui de son seul animateur, par ailleurs militant de la gauche indépendantiste.Rennes le 20 octobre 2009.





E-pad pell eo bet ar blog-se hini komite Emgann bro dreger-goeloù.Emañ an tu-kleiz evit Breizh Dizalc'h oc'h en em adframmañ.Moarvat en do ar strollad nevez e doareoù kehentiñ.An testennoù kozh a chomo evel dielloù . Dont a ra ar blog mañ da vezañ adalek hiziv hini e vuhezour a chom feal da vreizh dieub ha sokialour.. Roazhon, d'an 20 a viz Here 2009.

Texte Libre

 

 

 

13 juillet 2006 4 13 /07 /juillet /2006 09:17

Les nationalistes et l'Estatut Catalan

Emgann-MGi tient à informer les militants se réclamant de la cause nationale bretonne que toutes les formations de la gauche indépendantiste Catalane ont appelé à voter non au Statut adopté dimanche 18 juin 2006. Et cela est vrai tant pour les formations de la gauche indépendantiste radicale (MDT, CUP, Endavant, Estat Catala, PSAN, Maulets...) que pour ERC (présent dans les institutions de la Généralité de Catalogne au coté du PSOE il y a peu et qui est membre dans l'hexagone de Régions et Peuples Solidaires). D'ailleurs la quasi totalité des formations indépendantistes et de nombreux agents sociaux et culturels comme les syndicats se sont retrouvés au printemps dernier derrière le mot d'ordre nous sommes une nation nous avons le droit de décider.

 

Il est faux de dire que 73,91% des Catalans ont voté pour le nouveau statut : le vote ne concernait que le Principat de Catalunya (Communauté Autonome de Catalogne - Barcelone) ; la majorité des inscrits s'est abstenue ; le vote oui ne totalise au final que 1/3 des inscrits. C'est donc avec un certain étonnement que nous constatons que l'UDB (communiqué du mardi 20 juin) se réjouisse de ce nouveau statut alors que ses partenaires faisaient campagne contre. Il est vrai qu'il n'y a en fait rien en commun entre le discours et la praxis régionaliste de l'UDB et le corpus idéologique de ERC qui assume résolument le fait national catalan. Si RetPS (communiqué du jeudi 22 juin 2006) regrette l'abandon du terme nation, rien n'est dit sur les conditions de ce revirement : le texte proposé par la Généralité et approuvé par le Parlement Catalan fut modifié par les Cortes Espagnoles, les autonomistes de droite de CiU négociant avec le PSC un nouveau Statut accommodant, laissant de fait les républicains indépendantistes d'ERC, parti dont la section Catalunya-Nord est membre d'RetPS. Les formations qui appelaient à voter non sur des bases nationalistes soulignaient toutes que : - la dignité nationale catalane ne peut se satisfaire des diktats du Parlement espagnol ; - le processus d'approbation du Statut se fit sans participation de la société civile ; - le Statut ne respecte pas la réalité socio-historique des Pays Catalans ; - le Statut entérrine la division de la Catalogne ; - le minimum requis pour la défense et la promotion de la langue catalane n'est pas mis en place par ce Statut ; - le Statut profite aux grandes entreprises et non à la majorité sociale catalane Un tel oubli de la part des partenaires de ERC prouve bien qu'il faille toujours se méfier des autonomistes qui en Bretagne comme dans les Pays Catalans sont prêts à quelques strapontins pour satisfaire leurs égos et leurs chimères régionalistes et réformistes qui se situent aux antipodes de la lutte pour le droit à l'autodétermination nationale. Il est patent que l'on oublie que si les Basques, les Catalans et les Galiciens ont ce qu'ils ont aujourd'hui c'est certes par les possibilités de la vie politique espagnole mais aussi est surtout par leur propre lutte. Et si leurs langues sont dans une meilleure posture que les nôtres, c'est bien parce qu'ils ne les considèrent pas comme des langues régionales.

La seule leçon que nous devons en tirer en tant que Bretons c'est que c'est bien autour d'un mot d'ordre clair comme Bretons nous sommes une nation nous avons le droit de décider que nous pensons qu'il faille mobiliser en Bretagne pour construire une alternative électorale basée sur le droit à l'autodétermination.

Pour EMGANN-MGI: Gael ROBLIN ; Yannig LAPORTE

Pour vous renseigner directement et vous rendre compte de ce que pense les Catalans de ce statut, nous vous invitons à faire un tour sur les sites nationalistes et indépendantistes Catlans suivant :

Candidatura d'Unitat Popular : http://www.cup.cat/portal/ ENDAVANT (Organització Socialista d'Alliberament Nacional) : http://www.endavant.org/Moviment de Defensa de la Terra :http://www.defensadelaterra.org/  Campanya Unitaria per l'Autodeterminacio :http://www.autodeterminacio.net/ Estat Català :http://www.estat-catala.org/ Comitè Català de Solidaritat Internacionalista :http://www.ccsi-si.org/ Partit Socialista d'Alliberament Nacional :http://www.psan.net/ Esquerra Republicana de Catalunya : http://www.esquerra.org/ Plataforma Pel dret de decidir : http://www.tenimeldretdedecidir.org/ Maulets : www.maulets.org/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents