Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Petra eo ar blog-se ?

Pendant longtemps ce blog a été le blog du comité du Trégor-Goelo de la Gauche Indépendantiste Bretonne.La Gauche Indépendantiste Bretonne est en restructuration.Elle se dotera sans doute de nouveaux moyens de communication. Les anciens textes seront laissés comme archives. Ce blog devient celui de son seul animateur, par ailleurs militant de la gauche indépendantiste.Rennes le 20 octobre 2009.





E-pad pell eo bet ar blog-se hini komite Emgann bro dreger-goeloù.Emañ an tu-kleiz evit Breizh Dizalc'h oc'h en em adframmañ.Moarvat en do ar strollad nevez e doareoù kehentiñ.An testennoù kozh a chomo evel dielloù . Dont a ra ar blog mañ da vezañ adalek hiziv hini e vuhezour a chom feal da vreizh dieub ha sokialour.. Roazhon, d'an 20 a viz Here 2009.

Texte Libre

 

 

 

15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 16:27

 

Sed aze peadra d'ober ho soñj diwar-benn stagadenn ar gelaouenn  "Bremañ" anvet "Lennomp!" embannet abaoe bloaz gant Pol brezhoneg Skol An Emsav.


Voici de quoi vous faire une idée sur le supplément du mensuel en langue bretonne "Bremañ "
appellé "Lennomp:" et destiné aux débutants. Un travail du Pôle langue bretonne Skol An Emsav.

Repost 0
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 08:50

 


rennes en lutte 14102010


 Le 14 octobre vers 12h30 des milliers de lycéens, étudiants, salariés, chômeurs convergent vers la rocade sud de Rennes pour bloquer le centre Alma. Carrefour et le printemps ont du fermer....Encore un blocage économique réussi ! Vive la grève contre la réforme des retraites ! La rocade a été bloquée de nombreuses heures ! Bloquons les flux ! Bloquons l'économie ! Vers la victoire !

Récit détaillé de la journée par le MPCL (Mouvement Précaire Chomeurs en Lutte) ici : link

Repost 0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 09:53

 


Rennes le 13 octobre 2010 avec les cheminots
Repost 0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 21:11

Aller de l'avant , construire et radicaliser la mobilisation populaire à la base !

 

Il ne s'agit pas ici d'ergoter longuement sur le bilan de la journée de mobilisation de samedi. Très franchement il est mitigé. Dans les petites et moyennes villes de Bretagne les rassemblements de samedi ont permis à plus de gens de manifester. Les salariés des PME, les familles. La force des rassemblements de Fougères, Guingamp, les Iles et d'autres sont là pour le démontrer.

A l'inverse à Rennes la mobilisation est en baisse, moins de 20 000 personnes samedi. Plus de 40 000 les 7 et 23 septembre.

Ouest-France de ce jour se réjouit du fait que les grande centrales CGT/CFDT aient bien "maitriser leurs troupes", avec "un vrai esprit de responsabilité". Et notre grand quotidien de s'inquiéter des débordements possibles, du risque de radicalisation et d'agiter le souvenir du CPE.

Le même journaliste, P. Burel, prédit une issue de reflux de mobilisation concertée par les directions confédérales des syndicats précités. Il table sur le fait que le sénat pourrait aménager la loi en modifiant les articles de la loi relatif  des inégalités entre valides et invalides, hommes et femmes....pour donner  des résultats concrets à vendre aux directions des syndicats CGT/CFDT pour favoriser un reflux de mobilisation.

C'est sans doute cette semaine que le clivage entre ceux qui pensent que la loi est amendable, négociable et ceux qui pensent que les masses populaires doivent exiger son retrait, point barre.


1) Blocage des flux et de l'économie.

C'est aussi cette semaine qu'il va falloir rappeler qu'une journée de grève ce n'est pas une journée de manifestation.

Il faut construire la grève générale par le  blocage économique. En s'inspirant justement de l'exemple du CPE si nous voulons imposer le retrait du projet de réformes sur les retraites sans conditions.

C'est nécessaire pour gagner et c'est dans de nombreux esprits en témoignent les blocages des ports  et ports pétroliers à Marseille et à Montoir de Bretagne la semaine dernière et le communiqué de Solidaires link


Blocage-4-voies-Quimperle-dos-camions.jpg


Mais aussi dans les esprits de ceux qui ont bloqués les voies ferrées et routières à Quimperle (photo) , Lorient, Lanester...(initiés et assumés entre autres par des syndicalistes CGT). De ceux et celles qui ont bloqués des centres commerciaux à Rennes par deux fois cette semaine (initiés et assumés entre autres par des syndicalistes CNT, SUDs, SLB et des précaires organisés)


Le blocage des flux économiques par la constitution de piquets de grève mobile est nécessaire et possible pour gagner mais aussi pour :

-Faire progresser la mobilisation à la base ici en Bretagne, sans rien attendre des directions parisiennes et de leurs laquais locaux.

-Lutter contre la vague bourgeoise réformiste-citoyenniste qui remet l'avenir du prolétariat et des masses populaires entre les mains des candidats de gauche de 2012 et ou d'un hypothétique referendum.

Construire ceci c'est garantir  à minima l'autonomie des masses populaires soumise au bombardement idéologique de la gauche plurielle et de ses alliés (conscients ou inconscients).


-Contribuer à refaire émerger une conscience collective au sein des masses populaires dans un pays marqué par une économie post-industrielle. C'est à dire par  l'existence d'un prolétariat atomisé dans des entreprises de sous traitance, au statut ultra précaire. D'une masse importante de travailleurs précaires qui n'aura jamais les annuités nécessaires quelque soit l'issue de la réforme pour toucher autre chose que le minimum vieillesse. Si cette fraction des masses populaires s'engage dans une lutte collective victorieuse elle trouvera dans sa victoire la force collective pour conquérir de nouveaux droits. Enfin beaucoup de travailleurs en Bretagne n'appartenant pas à l'appareil d'état produisent des biens immatériels dans les domaines de l'éducation et la culture. Qu'ils bloquent la production n'a que peu d'impact. S'ils peuvent s'allier dans la rue aux secteurs du prolétariat précités ils s'émanciperont idéologiquement et pratiquement  des réformistes des syndicats parisiens.

Il convient d'après nous, pour faire progresser la conscience de classe, de renforcer les initiatives populaires et les structures (syndicats, assemblées...) prônant objectivement le blocage économique et idéalement faire converger ses tendances dans une coordination locale.


Les syndicalistes prétendument de la gauche révolutionaire s'opposant ou dénigrant le blocage doivent être dénoncés comme des ennemis du peuples, des laquais réformistes, des alliés des sénateurs . Ceux qui mettent leur force au service du cirque électoral de 2012 doivent être mis sur le même plan.


La video suivante montre que cela est possible comme l'ont fait les camarades dans les pays Catalans, en Castille, en Galice.

 

 

 

2) Le travail dans la jeunesse.

Des débuts de mobilisation dans la jeunesse sont perceptibles par la constitution d'assemblées générales à l'université de Rennes 2  link et la mobilisation spontanée des lycéens de Hennebont.link

Il faut cette semaine susciter un maximum de mobilisations de ce type, car le souvenir du combat partiellement victorieux du CPE est présent dans la jeunesse bretonne de par la vigueur et la combativité de la jeunesse de Bretagne en 2006. Cette perspective fait frémir la bourgeoisie et ses alliés. En témoigne la position de François Chérèque (secrétaire de la CFDT) condamnant d'avance toute tentative de mobilisation de la jeunesse dans le mouvement pour les retraites. Une AG  de lycéens est annoncée à Nantes link

 


3) La lutte antirépressive

Trois prolétaires ont été condamnés à de la prison ferme aprés la manif du 23 septembre à Saint Nazaire .  De l'avis général ces peines de prisons sont lourdes, (cf communiqué intersyndical : link  , de l'aveu du procureur elles le sont pour décourager ceux qui voudraient sortir des clous de la mobilisation autorisée par les directions syndicales complices de la bourgeoisie.

 

460_0___30_0_0_0_0_0_1.jpg

 

Nous invitons à manifester sa solidarité de classe avec les emprisonnés et condamnés, construire la solidarité pour renforcer la conscience de classe est une tache importante pour les communistes que nous sommes. Il faut le faire ouvertement au sein des assemblées et du mouvement.

Il faut favoriser l'émergence de caisse de grève et de caisse de solidarité antirépressive.

 


Telles sont d'aprés nous les taches des communistes cette semaine en Bretagne et sans doute ailleurs.

 

 


Université Communiste de Bretagne/Skol-Veur ar Gomunourien e Breizh)

 

 


Repost 0
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 19:35

Ce qui est clair c'est que ce n'est pas en manifestant samedi matin à 10 heures que nous y arriverons à la grève générale pour le retrait du  projet de loi sur les retraites.

Vous trouverez ici la position des adhérents SLB du pays de Rennes link . On y parle de blocages économiques en Bretagne lors de la manif du 23/09...Des AGs ici où là...Mais pas de la répression à Saint-Nazaire qui a envoyé trois prolétaires en prison,  pour plus d'info ici :  link  

 

 

 

Occupation-virgin.JPG

 

 

L'AG de Rennes 2 revendique ce jour l'action suivante:

 

"Mercredi 29 septembre une cinquantaine d'étudiants et de salariés ont bloqué symboliquement le magasin Virgin dans le centre-ville de Rennes. Cette action avait été décidée lors de l'AG de Rennes 2 le mardi précédent.
Par cette action, l'AG de Rennes 2 a souhaité faire de l'information auprès des salariés et des étudiants sur la manifestation de samedi 02 octobre contre la réforme des retraites et plus généralement pour appeler à d'autres modes de luttes actuellement utilisées par les grandes centrales syndicales.


Une cinquantaine de personnes s'est donc réunie place de la mairie et est ensuite partie en cortège jusqu'au magasin virgin et a déployé une banderole devant l'enseigne, bloquant ainsi l'entrée du magasin. Les salariés ont reçu un tract de l'AG et les contacts ont été bons, jusqu'à l'arrivé du patron du magasin qui est allé jusqu'à menacer les personnes présentes avec un lance à incendie. Pour l'anecdote, il se trouve que dans la journée, le PDG de Virgin france était attendu.


Pour finir, à la question « Pourquoi-nous? » posée par le patron, nous répondrons une chose. Si nous sommes venu dans ce magasin, c'est pour réaliser une action symbolique contre le patronat qui est le principal responsable de cette réforme aux côtés de son larbin, l'Etat français. Virgin s'est donc révélée être une option de blocages parmi tant d'autres.


Mais nous tenons à rassurer le reste du patronat, en plus des grèves des travailleurs qui vous font vivre et à qui vous confisquez la majeur partie des richesses qu'ils créent eux-mêmes, s'ajouteront de plus en plus de blocages économiques pour attaquer là où cela fait mal... au porte-feuille "

 

 

Nous verrons si les blocages se multiplient comme semblent le souhaiter un nombre croissant de syndicalistes et de travailleurs en Bretagne et ailleurs.

Ceux et celles qui en ont marre des journées d'action espacées d'un mois, des promenades et qui se demandent comment bloquer les flux devraient aller chercher de l'inspiration sur les sites suivants pour voir comment la grève générale contre les politiques d'austérité d'hier s'est construite dans l'état espagnol. 

Ceux qui cherchent de l'inspiration peuvent aller chercher par là des belles photos de blocages, manifs, piquets....

 

En Galice : link

Dans les Pays Catalans :link

Dans le reste de l'état : link

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 19:40

harz-lbour.jpg

 

 

 

 

 

Combien de manifestants en Bretagne ce soir ? Je ne sais pas...à Rennes 2000 à 3000 camarades ont répondus à l'appel SOLIDAIRES/SLB/CNT/FO pour une grève générale reconductible. En tout  plus de 35000 manifestants sans doute.

 

Ci-dessous le comm du SLB local...

 

 

Les adhérents du SLB (Sindikad Labourerien Breizh/Syndicat des Travailleurs de Bretagne) du pays de Rennes se réjouissent du succès des manifestations contre le projet de loi sur les retraites. Nos adhérents aux cotés de ceux de SOLIDAIRES ont depuis plus d'une semaine diffusé un appel ayant  grandement contribué au succés de la constitution d'un cortège ayant rassemblé AUJOURD'HUI plusieurs milliers de travailleurs sous un mot  d'ordre appellant à une grève générale reconductible. Comme en témoigne ce texte diffusé à des dizaines de milliers d'exemplaires : link dans les entreprises et les quartiers.
Aux cotés de Force Ouvrière et de la CNT et du Mouvement des précaires et chomeurs en lutte (MCPL) nous avons défendus ce point de vue tranchant avec les autres initiatives de journées non reconductibles.


Nos adhérents ont de plus animés des assemblées générales à Rennes 2 et à la fin de la manifestation d'aujourd'hui en défendant ce mot d'ordre aux cotés de SOLIDAIRES et de la CNT , plusieurs centaines de rennais y ont prit part. cf : link
 
Dés lundi nous nous réunirons avec les organisations  citées précédement pour construire ici en Bretagne la suite de la mobilisation pour une grève générale controlé par la base.
 
Nous invitons à participer à toutes les initiatives allant dans le sens de la reconduction de la grève et blocage de l'économie, qui seules peuvent obliger le gouvernement central à reculer face à la mobilisation populaire.
 
 
SLB du pays de Rennes. Corentin Lemonnier

 

 

 

 

Salud d'an dregeriz ! Bec'h de'i !

 

 

 

gwengamp.jpg

Repost 0
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 14:51

Le_Mensuel_de_Rennes_n017.jpg

 

La mairie de rennes vire-t-elle à droite ?

 

C'est sous ce titre accrocheur que le "mensuel de Rennes" fait la couverture de son 17eme numéro.

Comme l'ont dit certains facebookers c'est la première fois que ce n'est pas depuis des cercles trés militants de la gauche radicale locale que la question émerge.

On y parle pas mal des questions posées par la politique de rayonnement de la municipalité, de marketing territorial, de comm' bling-bling, d'équipements collectifs (écoles), de subventions, du réseau "Tout Rennes lutte"...Pour ceux qui auraient oublié à quoi je fais allusion en parlant de politique culturelle bling-bling allez donc cliquer là : link .

On y trouve une interview du Maire Daniel Delaveau, pas trop complaissante ce qui devient rare dans la presse.

Il y déclare : "je suis de gauche, pas d'extrême-gauche" (scoop !) mais aussi "je suis un vieux marxiste de base" et plus loin "je suis un partisan de l'économie de marché.C'est pour cela que je suis socialiste"...

Comprenne qui pourra, le journaliste n'a pas osé lui demandé ce qu'il avait fumé...ce qui nous aurait éclairé sur l'origine de ces incohérences.

Un des revendications portées par la liste "Rennes à gauche" (soutenue par la gauche indépendantiste et la défunte LCR) et celle des Verts, à savoir la municipalisation de la distribution d'eau pour l'instant attribuée à la multinationale VEOLIA,  est largement évoquée.

Hors de ce dossier on peut apprendre d'ailleurs que l'ancien directeur de cabinet de Jean-Louis Tourenne (président PS du conseil génral d'Ille-et-Vilaine) à savoir Pierre Morin, est désormais chargé de mission auprés de la direction régionale de Véolia Environnement...Il est également porte-parole du Parti Socialiste....Ce qui ne pose aucun problème au PS 35....

Ha au fait...Les Verts/Europe écologie Rennes négocient en ce moment entre 3 et 6 siéges éligibles au conseil général pour les prochaines cantonales (mars 2011), et cette négociation a lieu avec monsieur Tourenne en personne. Et eux ça leur pose pas problème de marchander avec des proches de Véolia ?

Décidémment je suis chiant avec mes principes.

Bon, revenons en au "Mensuel de Rennes" , il ouvre aussi ses colonnes à la place de la langue bretonne à Rennes, qui de l'aveu du Mensuel, gagne du terrain. (ça c'est vrai).

Mon article fait un peu promo alors pour ne pas être accusé de collusion avec la presse bourgeoise à la manif pour s'opposer au projet de loi sur les retraites , et comme je suis un opposant à l'économie de marché et un socialiste conséquent et un vieux marxiste de base je vous conseille de lire gratuit ce mensuel  en le chapardant chez votre marchand de journaux.

 

G.R

 

 

 

 

A propos de TOUT RENNES LUTTE : link

 

 

DSCF0354.JPG

Repost 0
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 18:30

Certains m'ont fait remarquer que ce blog se faisait peut-être trop l 'écho d'activités culturelles. Critique juste...Toutefois , rien n'est innocent, à l'heure de la mercantilisation à outrance des rapports sociaux je trouve éminement politique de se faire l'écho de rendez-vous collectifs ou ce n'est pas la recherche du profit qui prime, ni le « toujours-plus-grand ».
De surcroit montrer que les Bretons sont capables de s'auto-organiser y compris dans cette perspective est toujours bon à rappeller.
Comme je suis incorrigible je souhaite attirer l'attention des lecteurs de ce blog (parfois plus de 150 par semaine) sur un certain nombre de rendez-vous en septembre-octobre qui permettront à ceux et celles qui pensent que le mot émancipation à un sens,  de construire et d'assurer l'hégémonie culturelle des forces antagoniques. (putain... la phrase...)
Allez, c'est parti :

 

Le 17 septembre risquez vous jusqu'a Gouarec dans une ferme voila l'affiche :

 

 

Flyer-ferme-Kerauter-reduit-1.jpg

 

 

Le lendemain les courageux pousseront jusqu' a Brest pour voir Oi Polloi le mythique groupe Anarcho-Punk HxC Crusty Ecossais qui chante en gaélique (la classe !) ils joueront on ne sait où en soutien à Anarchists Against The Wall. Pour la salle du concert va falloir chercher. Voila le myspace : link et le site de Anars qui luttent contre le mur en Palestine : link

Que vous dire sur ce groupe sur le quel il faudrait faire une chronique ou deux....ha bah,  c'est des potes aux Ramoneurs et à Sarah (un groupe que les moins de 35 ans ne peuvent pas connaitre et qui écuma la scène HxC straight Edge bretonne vers 1997-98)...voila...Pour le reste démerdez vous..(merde ce titre est en anglais).

 


 

 

 

 

Les rebelles de l'audiovisuel de Brest vous filent rencart à partir du 11 octobre jusqu'au 17 . Canal Ti Zef organise cette année encore le Festival de l’Image Alternative ! Ce sera la 9ème édition de ce rendez-vous. Le thème de cette année sera le Pays Basque. En plus des dizaines d'heures d'images différentes vous pourrez y entendre les Sparteens...Un surprenante formation du nord du Pays Basque qui revisite les standarts punk rock, Métal, HxC ou autres en version twist...c'est... comment dire...déroutant il me semble que les trégorois de Francis Jackson Project seront de la teuf.  Le programme est là : link le site de Ti Zef là link

Et voila les Sparteens :(Si si, c'est "Vive le feu" des Bérus...)

 


 

 

 

Dans les mêmes dates on notera le passage des Restarts en Bretagne du angry punk "made in england"....qui ne pourra vous laisser indifférents..attention ça joue vite et fort...Ils ne seront pas seuls....Les invités du Folklore de la Zone Mondial passeront à Lorient et Kallag. Voici leur site link et leur my space link en compagnie notamment d'Ethnopaire : link

 

 

download.jpg

 

 

C'est tout pour aujourd'hui...Votre agenda doit être plein...

J'avoue je m'épate...mettre les Sparteens (au fait leur site : link ) et Oi Polloi dans la même chronique il fallait oser.....

Repost 0
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 17:51

 

55.jpg

 

 

A Nantes, Saint-Nazaire, Brest, Rennes les occupations se multiplient. Beaucoup de squatts ouvrent et tentes de proposer une alternative non marchande pour s'autoorganiser et s'émanciper. Je parle ici des occupations collectives et publiques de maisons vides pour lutter contre la vie chère et proposer un mode de vie collectif, des activités culturelles....et/ou politiques ou le concept de gratuité maximum cherche à s'imposer.

 

Comme le disait Breizhistance Rennes il y a peu "Nous ne pouvons nous livrer à un historique du mouvement squatteur à Rennes, mais sa persistance du squatt de la rue des Trentes en 1990 jusqu’à nos jours montre bien qu’aucune forme de répression ne viendra à bout de ce phénomène"...

 

Globallement beaucoup de squatteurs ici refusent la légalisation et veulent faire vivre l'expérience antagonique hors du cadre institutionel le plus longtemps possible. Par peur de la récupération et refus du compromis.

On pourra leur rétorquer que certaines occupations sont parfois légalisées et n'empêchent pas l'expérience d'auto-organisation de perdurer sans rien perdre de sa radicalité.


Vu l'incapacité des institutions gérés par la gauche à intégrer le fait que la jeunesse et les travailleurs ont besoin d'espaces pour conspirer ( conspirer c'est respirer ensemble !) dans un cadre non commercial ni ultra encadré au niveau institutionel il est à parier que certains jouent du pied de biche l'hiver prochain...Ce sera toujours un peu de liberté gagnée.

En attendant une petite video marrante pour annoncer l'intersquats de Berlin qui aura lieu en septembre link

 

 


 
Repost 0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 15:22

img2.jpg

Repost 0

Articles Récents