Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Petra eo ar blog-se ?

Pendant longtemps ce blog a été le blog du comité du Trégor-Goelo de la Gauche Indépendantiste Bretonne.La Gauche Indépendantiste Bretonne est en restructuration.Elle se dotera sans doute de nouveaux moyens de communication. Les anciens textes seront laissés comme archives. Ce blog devient celui de son seul animateur, par ailleurs militant de la gauche indépendantiste.Rennes le 20 octobre 2009.





E-pad pell eo bet ar blog-se hini komite Emgann bro dreger-goeloù.Emañ an tu-kleiz evit Breizh Dizalc'h oc'h en em adframmañ.Moarvat en do ar strollad nevez e doareoù kehentiñ.An testennoù kozh a chomo evel dielloù . Dont a ra ar blog mañ da vezañ adalek hiziv hini e vuhezour a chom feal da vreizh dieub ha sokialour.. Roazhon, d'an 20 a viz Here 2009.

Texte Libre

 

 

 

20 septembre 2007 4 20 /09 /septembre /2007 11:48

Trouvé sur Oui au Breton

http://ouiaubreton.com/

 

 

A l’heure de la "Breizh Touch"... Brezhoneg sur la Touche

jeudi 20 septembre 2007
 
Nous sommes un groupe de parents de 24 enfants âgés de 2 à 5 ans. Nous avons monté un projet de classe bilingue français/breton à Guichen en Ille et Vilaine. Il nous a fallu plus de deux longues années pour réunir les conditions fixées par l’inspection académique en respectant les règles établies et le calendrier scolaire.


Notre ténacité, notre pugnacité et la volonté de voir nos enfants suivre ce type d’enseignement au sein de l’école de la république se heurtent aujourd’hui au mépris et à l’arrogance de l’autorité académique qui refuse de tenir ses engagements ; Le recteur n’a pas daigné nous recevoir.

Nous souhaitons accompagner du mieux possible nos enfants dans leurs apprentissages et ne pouvons pas accepter cette décision injuste et contraire à l’idée d’égalité des chances que nous nous faisons.

Nous souhaitons, par cette lettre ouverte interpeler l’ensemble des élus et les autorités académiques afin de les amener à trouver un consensus autour de l’enseignement bilingue français/breton ; nous souhaitons également interpeler tout ce que la Bretagne et le breton peuvent avoir comme porte-paroles afin de leur rendre compte de notre malaise, de notre écœurement et obtenir leur soutien.

L’année passée, l’inspection académique a refusé notre demande de classe bilingue car notre demande était tardive (après la carte scolaire). Pour cette rentrée, toutes les conditions ont été respectées, mais nous nous heurtons toujours à un refus administratif au détriment des textes en vigueur. On nous somme de scolariser nos enfants dans des classes existantes et éloignées de nos domiciles. On nous conseille même ironiquement de déménager pour s’en approcher.

L’enseignement du breton doit-il être ainsi méprisé ? Peut-on accepter d’être ainsi regroupés, ghettoïsés sur le territoire breton ? Cette langue, cette culture sont nôtres et libres. Lorsque les conditions sont respectées, les engagements pris doivent être respectés !

A l’heure de grandes manifestations nationales telle que la « Breizh touch », on ne peut pas continuer à déclarer soutenir la langue bretonne sans agir quotidiennement en sa faveur. La Bretagne est bien plus qu’une vitrine commerciale ou une marque déposée. Les clivages politiques ainsi que les états d’âme doivent être mis de côté et nos représentants doivent porter haut et fort la demande des parents quand elle existe. Aujourd’hui certains élus se disent pour l’enseignement du breton et dans le même temps ne sont pas présents à nos côtés quand il est nécessaire, cela est-il bien compatible ?

Nos enfants grandissent et n’attendront pas une éventuelle ouverture dans un futur lointain. Il suffit des promesses, nous voulons du concret. Nous attendons une position claire et sans ambiguïté sur l’enseignement bilingue français/breton à l’école publique et sur l’ouverture que nous réclamons de droit depuis deux ans.

Le collectif des parents pour l’ouverture d’une classe bilingue à Guichen.
- Chez Madame Bloyet
- 11, rue Auguste Renoir
- 35580 GUICHEN
- 02.99.57.00.15

Repost 0
20 septembre 2007 4 20 /09 /septembre /2007 10:30

Da vezañ skignet war un ton bras.. A diffuser largement ....

 

 

 

Repost 0
20 septembre 2007 4 20 /09 /septembre /2007 08:58

Le Conseil Régional claque 2,5 millions d'euros pour la Breizh Touch, en tout avec les autres collectivités ça fait presque 4 millions...Il n'y pas que nous que ça fait braire...

Les Ramoneurs de Menhirs nous ont fait savoir ceci :

"2,4 millions d'euros pour organiser le breizh-touch à paris???? "les ramoneurs de menhirs" chanteront pour la Bretagne libre le 21  septembre devant le glaz-art à paris(la villette) pour 300 euros ;o).... 
salutation des menhirs
.."

Donc pour en savoir plus, et si vous passez par Paris :

http://www.folklorezm.com/bleug/index.php?2006/10/06/40-les-ramoneurs-de-menhirs

http://www.folklorezm.com/bleug/index.php?2006/10/06/40-les-ramoneurs-de-menhirs


Repost 0
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 18:40

Suite aux dernières actions anti THT/EPR dans le pays de Rennes et Fougères (occupation d'EDF) voici le compte rendu d'une action concrête des opposants pour maintenir la tension qui s'est déroulée aujourd'hui à Fougères. Des militants de la gauche indépendantiste étaient présents. Ce compte rendu est tiré du site :

http://www.stop-tht.org/

 

Réunion de concertation à Fougères : la tension monte !

Les opposants étaient nombreux, les portes claquent, les pylones brulent et les gendarmes sont de sortie


Ce mercredi 19 septembre a eu lieu à Fougères la deuxième réunion dite de "concertation" pour les arrondissements de Rennes et Fougères (la première eut lieu le 29 juin). Malgré les demandes pressantes des associations des collectifs Ille-et-Vilaine sous Tension, Mayenne Survoltée et Manche sous Tension, les média n’étaient pas invités à l’intérieur de la salle. La réunion a donc commencé par le verrouillage (physique et médiatique) du contenu de celle-ci. La coordination d’élus opposés au projet de ligne THT et les 3 représentants du collectif IVT sont intervenus pour protester contre cette parodie de concertation. La stratégie de RTE (et de l’Etat à travers les préfectures qui coordonnent le projet) est d’obliger les élus à participer à cette pseudo-concertation pour mieux légitimer le projet. RTE et l’Etat ne prend pas en compte la démocratie locale (délibérations de conseils municipaux contre le projet, plan Energie pour la Bretagne lancé par le conseil Régional...). Une course de vitesse semble entamée pour mettre la population devant le fait accompli. Devant ce constat, les associations et la coordination d’élus ont claqué la porte pour ne plus légitimer ce projet.

Notons que plusieurs cars de gardes-mobiles étaient présents sur place pour "protéger" le lieu de la concertation. Environ 80 opposants s’étaient rassembler avant, pendant et après la réunion. Ils ont symboliquement brulé un pylône en bois et occuper pacifiquement l’entrée du bâtiments. Les gardes-mobiles se sont intervenus, puis ont formé un cordon de protection pour protéger les membres de la réunion sous les sifflets et les chants des manifestants.

La suite du projet se poursuivra-t-elle sous protection policière ? Faudra-t-il un car de gendarmes mobiles devant chaque mairie pendant l’enquète publique et devant chaque pylône pendant les travaux ?

Rendez-vous le 20 octobre à Ernée pour manifester notre opposition au projet de ligne Très-Haute-Tension.

EPR - THT - Ni ici, ni ailleurs

Cela dépend toujours de nous

Repost 0
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 14:40
Pour une Bretagne belle et rebelle...
 
Aux sonneurs des bagadoù appelés à défiler lors de la 'Breizh Touch' le 23 septembre à Paris Si de nombreux bagadoù font vivre de façon si active la musique bretonne à l'heure actuelle, c'est bien parce qu'à une certaine époque une poignée de personnes, refusant la disparition programmée de cet aspect majeur de notre culture qu'est la musique, s'est acharnée à la promouvoir et à la développer, et ce malgré le mépris d'une certaine classe dirigeante n'y voyant que les derniers soubresauts folklorisants de notre peuple.Ce mépris, on peut toujours l'observer : en mai dernier, Nicolas Sarkozy a déclaré qu'il 'se foutait des Bretons'. Des centaines de personnes se sont déjà réunies dans les rues de Bretagne à l'initiative d'Emgann MGI et à l'appel d'autres groupes le 10 septembre pour protester contre ces propos et surtout contre la politique désastreuse qui les accompagnent en Bretagne et ce la plupart du temps contre la volonté des Bretons : destruction progressive de notre environnement (OGM, THT), séparation de la Loire-Atlantique de notre territoire, menaces et attaques permanentes contre l'emploi et le développement de la langue bretonne, lois réductrices de nos libertés ou privilégiant les intérets des dirigeants de grandes entreprises à l'encontre des travailleurs bretons... La liste est longue.Allez-vous vous laisser insulter sans réagir ? Etes-vous prets à défiler devant les pontes de cet Etat dont le premier représentant lui-meme affirme vous mépriser ? Emgann MGI appelle l'ensemble des sonneurs qui défileront le 23 septembre au nom de la Bretagne à montrer qu'eux ne se foutent pas d'eux-memes, ce en cessant de jouer et en levant le poing lors de leur passage devant les tribunes officielles. Montrez que la Bretagne est plus qu'une terre vouée à n'etre prise en compte que lors des campagnes électorales d'individus qu'y n'y mettent les pieds qu'à cette occasion. Pour Emgann MGI,le porte-parole Fanch Oger

'D'ar sonerien a zibuno e Pariz da-geñver ar 'Breizh Touch' d'an 23 a viz Gwengolo: Ma'z eus kement a lusk an deiz a hiziv gant muzik Breizh, gant emell ar bagadoù pergen, eo dre ma'z eus bet un dornadig tud o nac'hañ e vefe sklabet d'ar poubellennoù al lodenn-se eus hor sevenadur. Ar re-se o deus Stourmet evitañ hag e gaset war-raok o deus graet, daoust da zispriz ar pennoù bras a wele ennañ aspadennoù diwezhañ folkloraj ar bobl vreton hepken. Bev-mat eo an dispriz-mañ : e miz Mae tremenet en doa lavaret Nicolas Sarkozy 'ne (rae) ket foutr eus ar Vretoned'. Galvet gant Emgann - Emsav an tu kleiz evit Breizh Dizalc'h ha gant strolladoù all, kantadoù a dud a zo deuet da embann e savent a-enep seurt komzoù ha dreist-holl a-enep da efedoù ar politikerezh az a ganto e Breizh, kontrol maz int peurliesañ da c'hoantoù ar Vretoned : hon endro distrujet tamm ha tamm (OGK, THT), Bro Naoned distaget eus peurrest ar vro, tagadennoù dizehan ouzh arver ha diorren ar brezhoneg, lezennoù a-enep hor frankizoù pe a-enep interestoù al labourerien hag evit brasañ gonid an embregerezhioù bras... Un hir a listennad a c'hallfed sevel. Ha chom a rit direspont ouzh ar c'hunujennoù ? Dibunañ dirak pennoù bras ar Stad-se emaoc'h o vont da ober, p'emañ e rener o tiskouez an dispriz en deus evdioc'h ? Gervel a ra Emgann ar sonerien az a da zibunañ d'an 23 a viz Gwengolo e anv Breizh da zikouez ne reont ket goap diouto o-unan, o paouez da seniñ hag o sevel o meilh-dorn pa dremenint dirak ar pennoù bras. Diskouezit n'eo ket Breizh un douar mat hepken da zastum mouezhioù diwar e goust evit tud ne zeuont nemet evit-se. E anv Emgann - Emsav an tu kleiz evit Breizh Dizalc'h Ar vouezh-aotreet Fañch OGER

Repost 0
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 14:12

 Les Bretons défendent une Bretagne Sans OGM

A l’occasion de la Venue du Président de la République et de son Ministre de l’Agriculture sur le Salon SPACE, le Collectif Citoyen BRETAGNE SANS OGM a sollicité un rendez vous afin que les hautes instances de la République justifient la politique du fait accompli concernant les OGM.

Le collectif a été reçu par Chantal Jouanno, Conseillère du Président de la République et Jérôme André Gauthier, Conseiller du Ministre de l’agriculture, Michel Barnier, le mardi 11 septembre à la Préfecture.

Cette délégation donnait une suite logique à son entrevue avec la DDA du Morbihan du 27 août. Celle-ci n’ayant pas su répondre aux nombreuses questions posées.

Aux questions posées sur la présence des parcelles, les représentants du Gouvernement ont expliqué que le décret Ministériel du 20 mars 2007 leur donne une légalité sans pour autant leur donner un cadre ! De même, ils considèrent comme un progrès, dans les étapes de la transparence, l’information réduite à l’échelle cantonale ! De même, ils reconnaissent que le décret est imparfait, néanmoins, ils l’ont laissé s’appliquer sur nos territoires. Selon eux, une loi justifierai les manquements. En attendant les espoirs démesurés mis sur le Grenelle n’empêchent pas la dissémination des 20 000 hectares et les contaminations induites.

En revanche, pas le moindre élément de réponse concernant :
-  Les contaminations avérées des productions apicoles (pollens et miels). Aucune considération de l’abeille comme vecteur majeur de la pollinisation et de la biodiversité.
-  Devant le fait accompli et sans accepter la coexistence, nous ne savons toujours pas qui prendra en charge les coûts d’analyses et tous les aménagements nécessaires pour protéger les productions non OGM (parcelles, récoltes, repousses, transport, stockage..)
-  Pour les responsabilités et dédommagements des fermes contaminées : destruction de la récolte, déclassement de la ferme pendant 3 ans pour les filières labellisées : qui paiera ?
-  Comment justifient-ils que les transgéniculteurs touchent des aides publiques au travers des primes PAC, alors que 86% des Français n’en veulent pas ?
-  Le gouvernement n’a, semble-t-il, pas non plus anticipé l’aspect IRREVERSIBLE des cultures mises en place cette année.

En se cachant derrière son Grenelle, l’Etat échappe à ses responsabilités en laissant imposer les 20 000 hectares de maïs OGM. Ce grenelle, dont les conclusions seront le fait du Prince, ne peut que susciter doutes et suspicions quand on pense que le débat parlementaire et démocratique va être occulté.

Le Collectif Citoyen BRETAGNE SANS OGM réaffirme avec force que seul un moratoire immédiat avec destruction des cultures en plein champ peut poser les bases d’un débat serein.

L’échec de cette rencontre n’entache en rien notre détermination. Nous appelons une nouvelle fois la société civile à s’emparer de ce dossier.

Prochain rendez vous
Manifestation devant le Siège de la coopérative Terrena Samedi 15 septembre à Angers, 7 av Jean Joxé à 14h30

Pour information et organisation co-voiturage :02 97 51 56 09

Infos tirées de : http://www.hns-info.net/

Repost 0
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 12:23

Ha fellout a ra deoc'h degemer kemenadennoù Emgann war eeun ?

Recevoir les communiqués d'Emgann-MGI ?

Inscrivez vous/ lakait hoc'h anv :

kemennadenn-subscribe@yahoogroupes.fr

 

http://fr.groups.yahoo.com/group/kemennadenn/

Repost 0
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 18:15

On peut supposer que de nombreux Bretons se sont réjouis de la victoire de l'équipe d'Ecosse de football contre la France...Ca fait toujours plaisir...

En attendant que l'on monte une campagne sérieuse pour une sélection nationale de football Bretonne vous pouvez toujours allez consulter le site de la convention indépendantiste d'Ecosse, qui unie des individus qui peuvent par ailleurs être membres de partis politiques différents (SSP, SNP, Verts..) afin de faire progresser la cause de l'indépendance....

http://www.scottishindependenceconvention.com/

http://www.scottishindependenceconvention.com/

Repost 0
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 09:37

Prés de 300 personnes personnes ont manifestés contre la venue de Sarkozy en Bretagne suite à ses propos injurieux contre le peuple Breton. En passant par ce lien vous pourrez voir une vidéo démontrant que la police française a du protéger le local de l'UMP à Rennes suite à cette mobilisation.

Tost da 300 den o doa dibunet e straedoù Breizh goude komzoù dismegansus Sarko diwar-benn Pobl Breizh. Dre al liamm mañ 'vo moaien deoc'h gwellet en doa ranket polis bro-c'hall gwareziñ sez an UMP e Roazhon.

http://www.dailymotion.com/Stourm/video/x2ypoy_je-me-fous-des-bretons-manif-antisa_politics

Repost 0
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 17:06
Repost 0

Articles Récents