Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petra eo ar blog-se ?

Pendant longtemps ce blog a été le blog du comité du Trégor-Goelo de la Gauche Indépendantiste Bretonne.La Gauche Indépendantiste Bretonne est en restructuration.Elle se dotera sans doute de nouveaux moyens de communication. Les anciens textes seront laissés comme archives. Ce blog devient celui de son seul animateur, par ailleurs militant de la gauche indépendantiste.Rennes le 20 octobre 2009.





E-pad pell eo bet ar blog-se hini komite Emgann bro dreger-goeloù.Emañ an tu-kleiz evit Breizh Dizalc'h oc'h en em adframmañ.Moarvat en do ar strollad nevez e doareoù kehentiñ.An testennoù kozh a chomo evel dielloù . Dont a ra ar blog mañ da vezañ adalek hiziv hini e vuhezour a chom feal da vreizh dieub ha sokialour.. Roazhon, d'an 20 a viz Here 2009.

Texte Libre

 

 

 

16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 18:35

 

Bernadette Malgorne représentante de Sarkozy déclare : Nantes n'est pas en Bretagne !


bm.jpg

 





Alors que la candidate Bernadette Malgorn déclare aux différentes associations oeuvrant pour l'unité territoriale de la Bretagne, être clairement engagé pour la Réunification, elle déclare au journal l'express que la « Loire-Atlantique n'est pas en Bretagne ».


Bernadette Malgorn tente de charmer l'électorat Breton avec des promesses sur l'évolution institutionnelle de notre pays. Elle voudrait bien s'éloigner de son image sarkosyste, réactionnaire et autoritaire, mais c'est bien ces valeurs qu'elle et sa liste défendent. Elle voudrait passer pour une femme franche et à l'image de la Bretagne, mais c'est bien un projet politique commun au pouvoir centrale qu'elle défend.

C'est d'ailleurs une photo d'elle en costume de préfet qu'elle a choisi pour illustrer son compte de campagne twitter. Le préfet personnage non-élu, désigné par le pouvoir central et chargé de faire appliqué la politique choisie par Paris, ici en Bretagne. C'est d'ailleurs sous l'égide des préfets qu'on été créé les régions et qu'a été entériné, et même encouragée, la partition administrative de la Bretagne à partir de 1972. Pas étonnant donc qu'en tant que préfète, Bernadette Malgorn considère que la Bretagne, son territoire et son identité sont avant tout ceux décidés par le gouvernement central et appliqués par les préfets.

Pourtant Bernadette Malgorn répond aux questions des associations "Kevredigezh Breizh" ou "Bretagne Réunie" en exprimant sa volonté d'aller au delà de la résolution, de créer une commission spéciale pour la Réunification. Elle dit vouloir même vouloir s'appuyer sur la proposition de décret déposée par le conseiller régional De Legge au Sénat, dont BREIZHISTANCE-PSB a déjà démontré le caractère artificiel et antidémocratique.

De plus en plus la société civile Bretonne pense et imagine son avenir au sein d'une Bretagne unie territorialement comme le prouve la présence au second tour en Bretagne administrative, et pour la première fois, d'une liste clairement engagée en faveur de l'autonomie celle d'Europe Ecologie Bretagne. D'ailleurs Bernadette Malgorn et la majorité des listes l'ont bien compris puisque tous se sentent obligés de donner un avis favorable sur la question, l'UMP et le PSF en tête malgré une incapacité de ces organisations a dépasser le cadre administratif que l'on nous impose.
Notons toutefois que Bernadette n'a pas hésité à déclaré dans Ouest-France du 16 mars que le fait régional breton n'avait pas de traduction politique !

Pour une Bretagne unie et solidaire, pour que Les représentants de Paris comme Bernadette Malgorn apprennent à nous respecter , pour dire à LeDrian que nous voulons des actes et non des paroles en faveur de l'unité de notre pays : rassemblement pacifique jeudi à Rennes devant le local de campagne de Bernadette Malgorn au croisement de la rue Saint Hélier et du boulevard Laennec à Rennes jeudi 18 mars à 18 heures.

Les Bretonnes et les Bretons attendent un véritable statut démocratique afin de pouvoir s'exprimer, nous ne nous suffiront pas des fausses promesses de Bernadette Malgorn et d'élections incapables de se libérer des enjeux hexagonaux.

Nous agirons pour que le prochain Conseil Régional de Bretagne en partenariat avec le Conseil général de Loire Atlantique, soutenus par les élus du Conseil Régional des Pays de la Loire s'étant engagés en faveur de l'unité territoriale, engagent d'ici 2014 auprès du pouvoir central un processus permettant au peuple Breton de s'exprimer librement sur l'unité territoriale et l'évolution de son cadre institutionnel.

Breizhistance/PSB

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents