Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petra eo ar blog-se ?

Pendant longtemps ce blog a été le blog du comité du Trégor-Goelo de la Gauche Indépendantiste Bretonne.La Gauche Indépendantiste Bretonne est en restructuration.Elle se dotera sans doute de nouveaux moyens de communication. Les anciens textes seront laissés comme archives. Ce blog devient celui de son seul animateur, par ailleurs militant de la gauche indépendantiste.Rennes le 20 octobre 2009.





E-pad pell eo bet ar blog-se hini komite Emgann bro dreger-goeloù.Emañ an tu-kleiz evit Breizh Dizalc'h oc'h en em adframmañ.Moarvat en do ar strollad nevez e doareoù kehentiñ.An testennoù kozh a chomo evel dielloù . Dont a ra ar blog mañ da vezañ adalek hiziv hini e vuhezour a chom feal da vreizh dieub ha sokialour.. Roazhon, d'an 20 a viz Here 2009.

Texte Libre

 

 

 

16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 17:58

Digwener da greisteiz e oa deuet un tregont den bennak da zougen poltredoù prizoniadezed politikel euskadi bac'het e Roazhon, ha kement-se dirak breujoù Breizh.

Oberenn gentañ komite "Eukal Herriaren Lagunak" e oa. Strollañ a ra hiniennoù a fell dezho derc'hel gant an hengoun a gengred a zo etre Breizh hag Euskadi.

 

-1.jpg

 

Kenderc'hel a ray ar c'homite ("Mignoned Euskal Herria" e anv en Euskareg) da ginnig oberennoù liesseurt er sizhunvezhioù da zont. Sed aze roll an emgavioù kinniget e-kerzh ur sizhunvezh a gengred aozet gant Askapena.link, emgavioù all a vo un tammig pep lec'h en Europa.

 

 

 

Du 7 au 19 février aura lieu la cinquième de solidarité avec le peuple basque.

 

Euskal Herriaren Lagunak, Roazhon-Breizh, comité breton de soutien au peuple basque, proposera à cette occasion deux projections de documentaires au Comptoir basque, 16 place ste Anne à Rennes.

 

- le mercredi 9 février à 20h30, "the basque experience", sur la reconquète de la langue basque ces trentes dernières années.

 

- le mercredi 16 février à 20h30, " Sagarren Denbora", les trajectoires croisées de deux militants formant un couple uni malgré l'exil. Un témoignage poignant sur la condition de réfugié politique.

 

 

 

 

poster2_semana--2-.JPG

 

 

Setu ul lizher bet skrivet un toullad mizioù zo gant an Euskaradezed toull-bac'h Roazhon.

 

La maison d'arrêt des femmes de Roazhon-Rennes compte actuellement 5 prisonnières politiques basques qui payent au prix lourd leur engagement en faveur de la liberté de leur pays. Comme l'ensemble des autres collectifs de prisonniers basques, elles sont dans une année de lutte. Voici ci-dessous leurs coordonnées, et plus bas la lettre qu'elles ont fait parvenir à plus de 150 associations en Bretagne.

 


MA Rennes, 56 Bvd Jacques Cartier - BP 3106

35031 Roazhon Cedex

Alberdi Zubirrementeria, Ane Miren   6994

Gimon, Lorentxa                             7228

Lopez Resina Maria Dolores             7075

Perurena Pascual, Argi                     6411

Somoza Chamizo, Lorena               7142

 



" Bonjour,

 

Nous sommes quatre femmes [Lorentxa Gimon ayant été transférée à Roazhon dans le courant de l'année], prisonnières politiques basques, incarcérées au Centre Pénitencier de Roazhon. Nous voulons, par quelques mots, vous approcher de notre pays et vous expliquer la lutte que nous menons, en ce moment, dans les prisons françaises et espagnoles.

 

Nous sommes un Collectif de 760 prisonniers politiques basques. Nous étions tous des militants politiques avant notre incarcération et une fois incarcérés c'est au sein du Collectif de Prisonniers Politiques Basques que nous continuons à exercer notre militance politique pour l'indépendance du Pays Basque, en réclamant le  Droit à l'Autodétermination pour une  issue démocratique du conflit. Aujourd'hui nous sommes 760 prisonniers politiques basques, 592 d'entre nous sommes incarcérés dans 51 prisons de l'Etat espagnol, et 166 sommes incarcérés dans 32 prisons françaises (à une distance moyenne de 844 km de chez nous).

 

Nous subissons un traitement carcéral spécifique, des conditions de détention bien ancrées dans une stratégie délibérée de la part des gouvernements : l'isolement, la dispersion, le maintien en détention des prisonniers gravement malades et des prisonniers qui ont fini leur peine, le chantage aux libérations conditionnelles, l'allongement des peines, le refus des permis de visite, la censure, les brimades, vexations et passages à tabac, les obstacles pour les soins médicaux appropriés, les entraves aux programmes socio-éducatifs...

 

Les prisonniers Politiques Basques avons entamé en janvier une lutte avec les revendications suivantes :

 

L'Amnistie pour les prisonniers politiques basques et le Droit à l'Autodétermination pour le Pays Basque.

Entre temps, on demande l'abolition de cette politique pénitentiaire répressive mise en place par les Gouvernements français et espagnols. C'est-à-dire :

  • Le regroupement des prisonniers politiques basques au Pays Basque, la fin de la dispersion et la reconnaissance de tous nos droits assemblés dans le Statut de Prisonnier Politique.
  • La liberté pour les prisonniers qui ont fini leur peine de prison et de ceux qui sont en droit de bénéficier de la liberté conditionnelle.
  • La liberté immédiate pour tous les prisonniers atteints de maladies très graves.
  • La fin de l'isolement."


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents