Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petra eo ar blog-se ?

Pendant longtemps ce blog a été le blog du comité du Trégor-Goelo de la Gauche Indépendantiste Bretonne.La Gauche Indépendantiste Bretonne est en restructuration.Elle se dotera sans doute de nouveaux moyens de communication. Les anciens textes seront laissés comme archives. Ce blog devient celui de son seul animateur, par ailleurs militant de la gauche indépendantiste.Rennes le 20 octobre 2009.





E-pad pell eo bet ar blog-se hini komite Emgann bro dreger-goeloù.Emañ an tu-kleiz evit Breizh Dizalc'h oc'h en em adframmañ.Moarvat en do ar strollad nevez e doareoù kehentiñ.An testennoù kozh a chomo evel dielloù . Dont a ra ar blog mañ da vezañ adalek hiziv hini e vuhezour a chom feal da vreizh dieub ha sokialour.. Roazhon, d'an 20 a viz Here 2009.

Texte Libre

 

 

 

6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 18:41

C'est avec amusement que j'ai appris que Bernadette Malgorn suivait de près mes performances électorales. J'en suis même un peu flatté. Le « Mensuel de Rennes »  a révélé que le nom du groupe UMP au conseil régional de Bretagne, « Breizh da zont » (la Bretagne à venir)  était le même que celui d'un tout petit groupe  antisémite Breton des années 30.
L'intéressée s'est défendue en disant qu'elle en ignorait jusqu'à l'existence, ce que je veux bien croire tant nous parlons d'un microgroupement, inconnu hormis de 5 ou 6 spécialistes. Elle ajoute qu'elle « n'est pas la première à utiliser le terme, Gael Roblin candidat Emgann (aujoud'hui Breizhistance) avait fait de même à Plouagat en 2004 ».


C'est juste, la gauche indépendantiste avait présenté 6 candidats en 2004 faisant des scores entre 1 et 6% , sous cette étiquette. Il me semble que cela était plutôt un clin d'oeil au syndicat étudiant DAZONT (avenir) qui avait popularisé ce terme dans les années 86/96 dans les universités de Bretagne. Syndicat où ont milité des gens que l'on retrouve à de nombreuses fonctions politiques dans le pays de Rennes notamment, dans les rangs de la majorité municipale, chez les Verts, à la région Bretagne, à la gauche indépendantiste.... C'était un syndicat étudiant (dont je n'ai jamais été membre) plutot orienté à gauche, se préoccupant d'écologie et de défense de la langue bretonne, des prisonniers politiques bretons, de l'accès des classes populaires à l'université...


 

ANTIFA BZH

 

 

 

 

Ce qui me pose problème dans le système de défense de Bernadette Malgorn (ex préfete et membre de la garde rapprochée de Sarkozy) c'est la suite de son argumentation citée par le « Mensuel de Rennes » : « elle refuse de voir des expressions récupérées par les extrêmes » (notez le pluriel !)  et de poursuivre :


«  la culture bretonne à trop souffert des procès du passé. Maintenant parlons d'avenir. Qui peut mieux que nous l'incarner en Bretagne  ? ».


Avant de parler d'avenir, revenons un peu en arrière, en 2010. Bernadette Malgorn était la tête de liste UMP pour les régionales. Parmi ses collistières en 9 eme position figurait Danielle Jegou élue sans étiquette (ben tiens !) à Trégueux prés de Saint Brieuc. Jusque là rien de bien grave. Si ce n'est que l'un des membres de l'association d'opposition municpale de Tregueux se nomme Eric Alhinc.


Ce monsieur est trésorier d'ADSAV , un groupe à l'idéologie assez proche de celle du Breizh Da Zont des années 30 et à l'influence aussi discrète, connu pour sa haine de l'étranger, ses divagations islamophobes , son anticommunisme halluciné et sa nostalgie de la Bretagne, blanche, européenne, rurale et catholique. Ca commence à faire désordre...Mais Eric Alhinc (dit Ricket 88 !) se préoccupe de culture comme Bernadette Malgorn. C'est pourquoi avec ses copains boneheads il joue dans un groupe (assez mauvais)  répondant au doux nom de « Bretonische Waffenverband », petit nom de la milice nazie bretonne « Bezenn Perrot » chez leurs amis SS. J'arrête là mon cours d'histoire...
Ils sont allez jouer pour des groupes politiques type « le Front des Patriotes » qui trouve le FN trop « à gauche »...
Trois clicks sur internet et vous trouverez tout ça et d'autres trucs...croustillants.
Qu'en pense Bernadette Malgorn ? En a-t-elle parlé avec son étourdie de collistière ?? Qui comme elle refuse les extrèmes sans doute.

Si le nom du groupe UMP au conseil régional est aussi suspect aux yeux de certains c'est que Bernadette Malgorn (ex-préfete française) a appliqué en service la politique xénophobe de Sarkozy et compagnie et que maintenant elle milite à l'UMP comme Brice Hortefeux condamné pour incitation à la haine raciale et comme l'ultrafranchouillard Eric Besson le chasseur de Roms !

Elle et ses amis sont compromis  de Tregueux à l'assemblés nationale française, en passant par les ministères avec tout ce que l'hexagone compte de paléofascistes ou d'ex membres du GUD ou d'Occident et ils  ne représentent  surement pas l'avenir de la Bretagne.

L'avenir de la Bretagne devrait être entre les mains de ceux et celles qui y vivent et y travaillent sans distinction d'origine si ils ont choisi d'y rester ! Le système qu'incarne Bernadette Malgorn ne le permet pas.


Salutations indépendantistes et antifascistes bretonnes. Gael Roblin (Rennes le 06 janvier 2011)


breizh_antifa.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents