Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petra eo ar blog-se ?

Pendant longtemps ce blog a été le blog du comité du Trégor-Goelo de la Gauche Indépendantiste Bretonne.La Gauche Indépendantiste Bretonne est en restructuration.Elle se dotera sans doute de nouveaux moyens de communication. Les anciens textes seront laissés comme archives. Ce blog devient celui de son seul animateur, par ailleurs militant de la gauche indépendantiste.Rennes le 20 octobre 2009.





E-pad pell eo bet ar blog-se hini komite Emgann bro dreger-goeloù.Emañ an tu-kleiz evit Breizh Dizalc'h oc'h en em adframmañ.Moarvat en do ar strollad nevez e doareoù kehentiñ.An testennoù kozh a chomo evel dielloù . Dont a ra ar blog mañ da vezañ adalek hiziv hini e vuhezour a chom feal da vreizh dieub ha sokialour.. Roazhon, d'an 20 a viz Here 2009.

Texte Libre

 

 

 

5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 17:48

Nous reproduisons ci après un communiqué du SLB Université en solidarité avec les Marins STC. Nous nous associons pleinement à cet appel à la solidarité internationaliste. Le contexte actuel d'attaques sournoises contre le droit de grève doit être un argument de plus pour affirmer notre solidarité avec Alain Mosconi et ses camarades.

Emgann bro dreger

Nous invitons nos symphatisants et militants à aller signer la pétition en soutien aux Matins corses du STC. Pour le SLB Université Morgane Cotten.

Comité de soutien aux syndicalistes du « Pascal PAOLI »

Le 27 septembre 2005, les marins du STC ( Syndicat des travailleurs Corses)de la SNCM, devant les menaces de privatisation de leur compagnie etl'impasse dans laquelle se trouvaient les négociations, décidaient deramener le navire « Pascal PAOLI », amarré à Marseille, à son port d'attache, à savoir Bastia.

Cette action, parfaitement pacifique, avait pour objectif d'attirer l'attention de l'opinion, Corse et Francaise, sur le drame social qui se jouait dans l'entreprise, ou plusieurs centaines d'emploi étaient menacés.

Quelques heures plus tard, le bateau était intercepté dans le port de Bastia par les militaires du GIGN et les commandos « Hubert » de la marine nationale.

Pour la première fois depuis un siècle, un gouvernement français envoyait l'armée contre des travailleurs en lutte.

Les syndicalistes étaient arrêtés, transférés à l'arsenal de Toulon, puis à Marseille, déférés devant un juge et poursuivis pour détournement de navire et sequestration de personne, dans le cadre d'une procédure criminelle.

Cette dernière doit les conduire à comparaître dans quelques mois devant une cour d'assise.

Il n'est pas question d'examiner ici les causes du conflit ayant conduit à l'action du « Pascal PAOLI ». Nous nous bornerons à constater le caractère purement syndical et par conséquent la tentative de criminalisation du syndicalisme.

Par conséquent, je demande l'arrêt immediat des poursuites engagées à l'encontre des quatre marins du STC.

Alain MOSCONI, et Felix DAGREGORIO tous deux mis en examens, sont convoqués chez le juge d'inscruction le 18 juillet 2007 à Marseille. Pour memoire, ils sont mis en examen pour détournement de navire, et séquestration de personnes. Ce qui doit les conduire devant une cour d'assise dans les prochaines semaines; ils encourent jusqu'à 30 ans de réclusion. Il est important de continuer à les soutenir, merci de faire signer la pétition autour de vous.

Pour signer la pétition :

 stc-marins.com/petition_page.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents