Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petra eo ar blog-se ?

Pendant longtemps ce blog a été le blog du comité du Trégor-Goelo de la Gauche Indépendantiste Bretonne.La Gauche Indépendantiste Bretonne est en restructuration.Elle se dotera sans doute de nouveaux moyens de communication. Les anciens textes seront laissés comme archives. Ce blog devient celui de son seul animateur, par ailleurs militant de la gauche indépendantiste.Rennes le 20 octobre 2009.





E-pad pell eo bet ar blog-se hini komite Emgann bro dreger-goeloù.Emañ an tu-kleiz evit Breizh Dizalc'h oc'h en em adframmañ.Moarvat en do ar strollad nevez e doareoù kehentiñ.An testennoù kozh a chomo evel dielloù . Dont a ra ar blog mañ da vezañ adalek hiziv hini e vuhezour a chom feal da vreizh dieub ha sokialour.. Roazhon, d'an 20 a viz Here 2009.

Texte Libre

 

 

 

23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 08:01
Respectez notre langue et notre pays ! Brezhoneg ofisiel ! breton : langue officielle !


Comme nous appelons à rejoindre les rassemblements devant les postes de Kemper, Gwengamp et Karaez (initié par le SLB), Montroulez/Morlaix (initié par Ai'ta) samedi 24 janvier, nous souhaitons réaffirmer quelles sont nos revendications, quelles que soient les déclarations de la poste ces dernières heures, car il ne s'agit pas de se contenter d'un statu quo antérieur aux propos de monsieur Amiard mais bien de gagner de nouveaux droits :


— Que la Poste promette de façon officielle qu'elle ne demandera pas aux communes de privilégier le français dans la toponymie (sur l'ensemble de la Bretagne) ;


— Que la Poste promette qu'elle ne cherchera en aucune façon que ce soit à empêcher les bretons d'utiliser la langue bretonne dans leurs correspondances postales. Si la Poste commence à s'en prendre aux noms de lieux de langue bretonne, on peut se demander si ce service public continuera à distribuer le courrier où est inscrit « Naoned », « Lannuon », « Roazhon »… pour Nantes, Lannion ou Rennes ;


— Que la Poste s'engage de façon officielle à respecter l'identité et la langue du peuple breton en proposant un vrai service public en langue bretonne. C'est-à-dire : recenser les travailleurs de cette entreprise connaissant notre langue, former les salariés qui le désirent à la langue bretonne pour accueillir le public et lire les enveloppes que les machines auraient du mal à déchiffrer, bilinguiser tout son matériel de communication. Pour ce faire la Poste peut prendre contact avec l'Office de la langue bretonne pour signer l'accord « Ya d'ar brezhoneg » (oui à la langue bretonne) comme cela a été fait par des communes, entreprises, universités, associations pour promouvoir la visibilité et l'usage social du breton ;


— Que la Poste s'engage à ce que monsieur Amiard ne puisse continuer ses pratiques coloniales. Il faudrait par exemple l'envoyer s'occuper des chèques impayés à Belfort et employer dans le service public, ici en Bretagne, des Bretons respectueux de notre langue et de notre pays. Beaucoup de Bretons qui travaillent dans cette entreprise attendent depuis longtemps de retourner dans notre pays.


Nous sommes très heureux de voir autant de gens protester pour défendre notre langue et notre identité suite aux propos de monsieur Amiard. Mais il n'y a pas que les noms de familles et les noms de lieux que l'on doit respecter, il est temps que les Bretons luttent de nouveau pour que soit respectée partout notre langue nationale, dans chaque service public : éducation, poste, institutions locales, sur le bord des routes, dans les médias. C'est à nous de choisir où et quand nous voulons parler breton !


Retrouvons le chemin de la lutte et nous vaincrons !


Rendez-vous devant les postes de Kemper (boulevard Kerguelen), Guingamp (place du Marché) et Karaez, Montroulez à 11 heures au matin le samedi 24 janvier 2009.

Jan Mai Salomon, pour Emgann-Mouvement de la Gauche Indépendantiste Bretonne emgann at no-log.org

Partager cet article

Repost 0

commentaires

titi 23/01/2009 23:12

Je me pose une question quant au tapage médiatique actuel: Pourquoi les bretons ne se sont-ils pas révoltés contre internet. C'est quand même le premier à avoir sacrifié l'apostrophe de nos noms bretons dans nos adresses électroniques.N'y aurait-il pas une grosse manipulation la dessousTiens, tiens?A+TITI

Articles Récents