Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petra eo ar blog-se ?

Pendant longtemps ce blog a été le blog du comité du Trégor-Goelo de la Gauche Indépendantiste Bretonne.La Gauche Indépendantiste Bretonne est en restructuration.Elle se dotera sans doute de nouveaux moyens de communication. Les anciens textes seront laissés comme archives. Ce blog devient celui de son seul animateur, par ailleurs militant de la gauche indépendantiste.Rennes le 20 octobre 2009.





E-pad pell eo bet ar blog-se hini komite Emgann bro dreger-goeloù.Emañ an tu-kleiz evit Breizh Dizalc'h oc'h en em adframmañ.Moarvat en do ar strollad nevez e doareoù kehentiñ.An testennoù kozh a chomo evel dielloù . Dont a ra ar blog mañ da vezañ adalek hiziv hini e vuhezour a chom feal da vreizh dieub ha sokialour.. Roazhon, d'an 20 a viz Here 2009.

Texte Libre

 

 

 

12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 17:49

23 syndicalistes de l’USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanaks et des Exploités) viennent d’être condamnés, le 21 avril 2008, par le tribunal de Nouméa, à des peines de prison allant de 1 mois à 1 an ferme, associées à une privation des droits civiques pendant 3 ans pour les responsables syndicaux.
Au départ du procès, une manifestation syndicale de soutien aux salariés de l’entreprise Carsud (filiale de Véolia Transport) en lutte depuis des mois contre le licenciement d’un délégué syndical.
L’intervention violente des forces de l’ordre avait entraîné des affrontements pendant 12 heures le 17 janvier dernier.
La direction de Véolia, sollicitée par le collectif « Solidarité Kanaky » pour négocier avec l’USTKE afin de régler le conflit Carsud, n’a pas donné de suite et laisse « pourrir » la situation.
Répression antisyndicale dans l’entreprise ; répression antisyndicale à l’extérieur par les pouvoirs publics. La conjugaison est trop spectaculaire pour ne pas suggérer une action concertée.
L’acharnement du gouvernement contre les syndicalistes de l’USTKE, première organisation syndicale du territoire, ne s’explique que par la volonté de casser toute résistance sociale dans cette colonie. Les profits y sont énormes pour les entrepreneurs et les industriels au prix d’une exploitation sauvage et de la destruction de la nature. Les richesses locales – le nickel – allèchent les firmes transnationales. Et l’existence d’un syndicalisme combatif énerve. D’autant plus lorsqu’il se mêle aussi de défendre l’écologie en soutenant les luttes contre les formes les plus polluantes de l’exploitation minière.

Nous appelons tous les syndicalistes à la solidarité et à protester contre ces condamnations qui sont de graves atteintes au droit syndical en Nouvelle-Calédonie.
Nous protestons contre l’attitude de cette entreprise en Nouvelle-Calédonie, réclamons des négociations et l’arrêt des poursuites judiciaires.
Pétition de soutien :
http://solidaritekanaky.org/spip.php?article97#pagination_signatures
site de l'USTKE :  http://www.ustke.org/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents